Bandeau
Momo au-delà du 55 Nord
La grande aventure de Momo au-delà du 55 e parallèle Nord

Suivez Momo dans sa grande aventure dans le Grand Nord

logo article ou rubrique
L’arrivée de l’hiver à Kuujjuaq
Article mis en ligne le 13 décembre 2016
dernière modification le 14 décembre 2016

par Momo

Début octobre

Les nuages sont plus présents. Aussitôt que le soleil fait son apparition, il faut en profiter et sortir. Le fond d’air n’est pas si froid.
Mi octobre, la première neige tombe sur Kuujjuaq. Les baies sauvages sont gelées ainsi que le thé du Labrador. La toundra a encore ses belles couleurs ocres, rouges, jaunes, vertes. Le paysage est magnifique avec la fine couche de neige. Je dois dire que l’automne est ma saison préférée dans le Grand Nord. Les couleurs de la toundra sont tellement magnifiques que je ne me lasse pas d’aller crapahuter sur les collines autour de chez moi.

Dans la semaine du 17 octobre,
Le village est en effervescence. C’est la semaine de prévention du suicide. Plusieurs ateliers sont proposés à la population, des activités pour tout âge.
Je participe à deux activités. Dans la semaine un soir, une rencontre dans la salle de musique du village pour jouer du tambour. Nous sommes nombreux. Un beau cercle de tambours se forme. Sous les directives du professionnel, nous jouons. Lorsque deux femmes du groupe commencent à chanter en inuktitut. Elles s’assoient ensemble et font des chants de gorge. Nous les accompagnons aux tambours. C’est magique ! L’une d’elle nous interprète la légende du corbeau et du hibou en chant et en danse.
Pour clôturer la semaine de prévention du suicide, il y a un repas communautaire dans le gymnase du village. Je m’y rends avec mes amis. La salle est comble.
Il y en a pour tous les goûts, repas traditionnel et repas « passe-partout ». Pendant la soirée, nous avons droit à des chants de gorge magnifiques. Décidément, j’aimerais beaucoup apprendre le chant de gorge mais ça à l’air aussi très difficile. Les filles semblent essoufflées après avoir chanté.
Il y a aussi un accordéoniste, des chanteuses. Une belle soirée.
Vers la fin de la soirée tout le monde est invité à aller dehors sur le stationnement. Des ballons sont distribués à ceux qui le souhaitent. Gonflés à l’air chaud, ils sont lancés dans l’atmosphère. Les membres du village mentionnent les noms de ceux qui ont disparu. C’est émouvant.

La première belle tempête de neige survient fin octobre. Par une belle journée ensoleillée, nous montons la colline à côté de chez moi. Le paysage est sublime. La glace s’est formée sur la rivière Koksoak. On voit les blocs de glace flotter sur la rivière qui suivent le courant ascendant ou descendant. Je me dis que j’aimerais bien voir à quoi ressemble la baie et la plage à marée basse. Je m’y rends. Splendide ! La marée a formé des blocs de glace au bord de la plage. J’adore le bruit de la glace qui craque au rythme du ressac.

Au moment ou je m’apprête à rentrer chez moi dans le Sud pour mes vacances, une autre belle tempête de neige survient. Je suis bloquée avec la voiture qu’on m’a prêtée pour quelques semaines. Elle est basse et le chasse-neige n’est pas passé. Je prends la pelle pour dégager la neige autour et sous la voiture. Oufff. Je suis déjà fatiguée quand je me rends au travail. Momovik va m’être bien utile ici !
Il commence à faire plus froid également. La nuit surtout.

Je rentre auprès des miens pour Noël. Je retourne à Kuujjuaq pour le 26 décembre.

C’est à mon retour que je vais vivre mon vrai grand hiver début janvier 2017 avec des températures pouvant aller jusqu’à -25º C le jour et -29º C la nuit. Le vent étant l’élément qui peut aggraver cette sensation de froid extrême. J’ai déjà préparé mes raquettes pour mon retour.

Kuujjuaq- Toundra à l'automne Kuujjuaq- Thé du Labrador Kuujjuaq- Chant de gorge Kuujjuaq - Rivière Koksoak début d'hiver